Les grandes tendances du recrutement dans la French Tech en 2016

recrutement french techTECH IN France et Apollo Conseil & Courtage ont récemment publié la 3ème édition de leur étude dédiée au marché de l’emploi dans la tech française. Près de 150 entreprises et 25 000 employés y ont répondu et les chiffres de l’année 2016 sont révélateurs de plusieurs tendances.

Un dynamisme sans pareil

Le premier constat est qu’il y a une réelle progression et un dynamisme continu du recrutement dans le digital. La French Tech est une créatrice nette d’emplois avec environ 7300 recrutements en 2016. Cette tendance va continuer l’année prochaine puisque l’étude estime que le nombre de recrutements va dépasser le seuil des 10 000 postes en 2017 soit une augmentation de près de 50%.

Des recrutements toujours plus difficiles

La proportion de salariés en CDI dans la tech est supérieure à celle de l’ensemble du marché du travail français en 2016 avec 95% de contrats à durée indéterminée. Cela s’explique par la difficulté qu’ont les startups et entreprises innovantes à attirer les meilleurs talents. Le marché du travail est en effet inversé dans la Tech et les candidats ont l’embarras du choix lorsqu’il s’agit de sélectionner une nouvelle opportunité.

Près d’un recrutement technique sur deux met d’ailleurs entre 3 et 6 mois à être effectué !

Cela représente non seulement un retard considérable pour les startups mais aussi pour le CTO qui ne peut se consacrer à son coeur de métier. Il est alors intéressant de confier son recrutement à des experts spécialisés dans l’accompagnement de startups pour le recrutement de profils Tech.

La pénurie de profils techniques (développeurs, architectes logiciels, intégrateurs, DevOps, CTO…) va continuer de s’intensifier en 2017.

Une French Tech qui évolue

Des métiers plus récents comme le Data Scientist, le UX/UI Designer et le Growth Hacker commencent à occuper une proportion plus importante des recrutements par les startups.

En revanche, l’étude nous apprend que la population active dans les startups françaises reste très masculine (à 92%) et est plus jeune que dans les secteurs. traditionnels.

Il est intéressant de relever l’importante proportion de développeurs dans l’ensemble des emplois tech en France (près d’un tiers). Les postes en marketing représentent une proportion d’emplois encore faible mais les recrutements sont très dynamiques en 2016.

L’année 2016 a donc été très favorable pour la French Tech et 2017 devrait continuer dans cette lignée. Les développeurs en particuliers restent une ressource rare. Une bonne stratégie de recrutement ainsi que le choix des meilleurs partenaires restent la meilleure option pour attirer les meilleurs talents.

Source : techinfrance.fr

Jordan Jalabert, Co-Founder & Tech Recruiter @ SidePulse